Actualités > Archiculture 2017

Le festival des étudiants

"Archiculture" est le festival organisé par Reezom, le bureau des étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes.
Evénement culturel majeur dans la vie de l’établissement, ce festival est né à l'occasion de l’ouverture, en février 2009, quai François Mitterrand, du bâtiment conçu par Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal.

Durant une semaine, performances artistiques, concerts, workshops, tournoi sportif, expositions, spectacles et conférences rythment la vie de l’école, ouverte à tous pour l’occasion.
En mélangeant architectes, ingénieurs, plasticiens, danseurs, acteurs, musiciens et simples curieux, en s'ouvrant à d'autres établissements d'enseignements supérieurs, à des collectifs locaux, à des activistes du quartier de la création, les étudiants de l'ensa Nantes offrent à la ville une performance collective unique.

La Machine

La relation entre l’humain et la machine est interrogée depuis l’antiquité et a traversé toutes les époques. Nombre de sociétés ont créée des machines permettant à l’homme de survivre et de surpasser sa condition naturelle.
Qu’elles servent à sublimer la nature ou à puiser ses ressources, à transcender les hommes ou à faire la guerre, à créer des chefs-d’oeuvre ou à construire des empires, elle sont souvent d’une ingéniosité rare.
Avec l’avènement du numérique, l’homme évolue dans un monde virtuel dont il semble de moins en moins connaître les rouages. Ce qui nécessitait auparavant une simple réaction mécanique est aujourd’hui fait de systèmes impalpables, incalculables et impénétrables. L’homme est nu face à cette immense machine dont on mesure à peine l’ampleur.
Cette année , Archiculture invite à porter un autre regard sur la Machine dans laquelle nous vivons, à décortiquer ses mécanismes et à prendre part à l’énergie fantastique qui l’anime.

 

Programme

Lundi 15 mai : début du workshop "Réaction en chaine" ; conférence de Laurent Lescop ; BBQ  ; performance son et lumière, "Cosmolive".
Mardi 16 mai : conférence de la Compagnie "La Machine"
Mercredi 17 mai : vernissage de l'exposition "Amorce" ; BBQ ; gala des associations
jeudi 18 mai : concert avec Charly Blues, In Beatwin, The Flashers, Nova Materia, Forgotten Illusions
Vendredi 19 mai : restitution du Workshop
Jeudi 20 mai : dîner "20 mai 3017"
Dimanche 21 mai : Running Ramp Race

Détail de la programmation, teasers, galerie des précédentes éditions sont sur www.archiculture-festival.com

Les conférences

Laurent Lescop ouvre la session de conférence d'Archiculture et offre une première approche du thème de la machine immersive et narrative à travers son regard d'enseignant chercheur et concepteur du dispositif immersif Naexus.
Laurent Lescop est architecte, docteur en sciences et enseignant chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes dans le domaine des sciences et techniques.
Il est spécialisé dans les questions de la représentation des ambiances pour le projet. Une grande partie de son enseignement et de ses recherches porte sur la question de la o narrative et les conditions de diffusion et de réception de l’image et du récit. Le vocable « scénologie », faisant référence au théâtre et aux arts de la représentation est proposé pour décrire le processus.
​Ses recherches étant également applicatives, il a conçu en collaboration avec l’Ecole du Bauhaus à Dessau, le dispositif panoramique immersif Naexus, décliné en deux versions.

Lundi 15 mai, auditorium, 17h

La Compagnie la Machine présente sa vision de la machine interactive comme générateur d’espace public. Trois intervenants évoquent l’histoire de la compagnie, ses spectacles, leur travail de conception.
La Machine est une compagnie de théâtre de rue fondée en 1999 et dirigée par François Delarozière. Elle est née de la collaboration d’artistes, techniciens et décorateurs de spectacles autour de la construction d’objets de spectacle atypiques. Le travail qu'elle développe dans l’espace public concerne en premier lieu le théâtre, l’urbanisme et l’architecture.
« Au cœur de la démarche artistique de la compagnie La Machine, le mouvement est interprété comme un langage, comme source d’émotion. A travers de ces architectures vivantes, il est question de rêver les villes de demain et de transformer ainsi le regard que nous portons sur nos cités. »

Mardi 16 mai, auditorium, 19h

L'exposition

L'Amorce. Là, entre deux corps, tout est prêt. Des organes disposés, un langage défini et un circuit fermé n’attendent qu’une chose : l’amorce.
En tant qu’instant flottant elle est autant perte de contrôle que gain d’autonomie. Tissé et tendu jusqu’alors, le fil directeur est lâché par un bout. L’auteur devient spectateur de l’acteur en essor qui ; soufflant, grinçant ou criant, s’éveille, saisit la vie puis se dresse.

Galerie Loire. Tous les jours de 13h à 20h.
Vernissage le 17 mai de 18h à 20h.