Actualités > Lab city, OMA

OMA (Office for Metropolitan Architecture)

La société OMA,  fondée en 1975 par Rem Koolhaas et basée à Rotterdam, Dubai, Hong Kong et New York est une agence internationale qui traite des questions d’architecture contemporaine, d’urbanisme, et intervient plus largement sur les questions culturelles contemporaines. AMO constitue le pendant de la pratique architecturale d’OMA et transgresse systématiquement les limites de l’architecture et de l’urbanisme pour embrasser des domaines tels que la programmation, la technologie, les médias, l’éducation, le développement durable, l’énergie ou la politique. OMA/AMO est reconnue pour avoir conçu et réalisé un large panel de projets dans le domaine de l’architecture (CCTV, Seattle Library, Casa da Musica à Porto…) de l’urbanisme (Euralille, Doha Airport City, Bordeaux 50.000…) mais également divers études culturelles (Roadmap 2050, Strelka Architecture Institute, Image of Europe…) ou territoriales (Nice Plaine du Var, Lyon Vallée de la chimie…).

Pour prendre connaissance de ces projets et d'autres.

Edouard Pervès

Après l'obtention de son diplôme d’ingénieur en Génie des Systèmes Urbains de l’Université de Technologie de Compiègne en 2003, avec une spécialisation en Architecture et Technologies de la Construction, il a travaillé pour plusieurs agences d’architecture internationales en Europe, y compris Atelier Jean Nouvel, Skidmore, Owings & Merrill et Architecture Studio. Il rejoint l’agence de Rotterdam d’OMA en 2012 et prend la direction du projet de l’Ecole Centrale Paris dès son attribution en 2013.

Pierre-Jean Le Maitre

Diplômé de l’Ecole d’Architecture de Nantes, il a travaillé en Belgique et au Danemark avant de rejoindre OMA en 2010. Il a notamment travaillé sur la Bibliothèque de Caen et développe maintenant le projet de l’Ecole Centrale Paris.

Sylvanie GREE

Après un premier cycle en Architecture à Bordeaux, elle est diplômée paysagiste dplg à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage en 2003. Chef de Projet Paysage chez Yves Lion, elle travaille à ses côtés la question du paysage dans les projets urbains et particulièrement le Boulevard du Littoral d'Euroméditerranée à Marseille. En 2006, elle fonde avec Claire TRAPENARD, également diplômée de l'ENSP,  D'ICI LA Paysages & Territoires.

Conférence le 17 novembre, à 19h, dans l'auditorium
Dans le cadre du cycle "En chantier"

 

Lab City

Programme : Bâtiment d’Enseignement Supérieur et de Recherche
Adresse : Gif-sur-Yvette, plateau de Saclay, France
M.O.: CentraleSupélec
Surface : 48.700 m²
Phase : Chantier
Equipe : OMA (architecte), D'Ici Là (Paysagiste), Bollinger Grohmann (BET structure et façade), Alto (BET fluides), DHV (Acousticien), DUCKS (Scénographie), CUISINE & CONCEPT (Cuisine), APEX (Sécurité et PMR)

La construction du futur bâtiment A de l’Ecole CentraleSupélec intervient sur un site en pleine évolution dans le cadre d’une Opération d’Intérêt National proposant le réaménagement du plateau de Saclay pour en faire un lieu d’excellence pour l’enseignement et la recherche.

"Le projet du bâtiment A de CentraleSupélec a été conçu pour faire partie intégrante du tissu urbain en proposant un bâtiment composé de différentes entités à la lecture et à l'échelle différente. Le projet est basé sur une trame 6 blocs par 6 blocs d'empreinte au sol donnant au projet une dimension humaine et urbaine tout en permettant une grande capacité et une grande flexibilité d'utilisation. Pour offrir une porosité maximale au bâtiment, celui-ci est traversé de part en part par des axes structurant promouvant des liens forts avec les bâtiments voisins et avec les aménagements du quartier. Il est traversé par un grand axe piéton diagonal, créant un lien entre le cœur du quartier et la future gare de métro du Grand Paris.

Le projet se distingue en 3 parties reliées par une grande toiture unificatrice. La Halle est l’élément principal du projet. Cet espace, relie tous les étages inférieurs du projet et permet la création d’une “ville couverte”. Deux volumes viennent se détacher de la Halle. A l’extrémité Sud-Ouest de la Diagonale l’espace d’accueil est surplombé d’un volume appelé l’Homme et le Monde (H.M.). Au Nord-Ouest un volume plus compact, dénommé le Vivant, vient envelopper la Diagonale. Ces principaux concepts génèrent 4 zones d’implantation distinctes,  traitées de manières spécifiques. La lisibilité de ce schéma simple est exploitée pour y intégrer naturellement les différents programmes du projet."

Detail du projet : http://oma.eu/projects/lab-city
video : https://youtu.be/tnNVuh4eGRc