Concours Mosul postwar camp

Publié le 25 janvier 2018

Quatre étudiants en Master 2 ont remporté le premier prix !

Mosul

Alexandre Houdet, Valentine Aguiar, Antonin Belot et Hans Fritsch, étudiants en Master 2 à l’ensa Nantes, ont remporté le premier prix avec le projet « Impulse ».

En 2017, alors que la ville syrienne Mossoul n’est pas encore totalement libérée du joug de l’État islamique, Archstorming a lancé un concours international destiné aux professionnels et aux étudiants en architecture qui étaient invités à concevoir : des hébergements d’urgence d’une part, des structures plus durables d’autre part.

Impulse

« Les architectes doivent-ils s’occuper seuls de concevoir des bâtiments ou doivent-ils intégrer les habitants à la conception des bâtiments ? Actuellement, seuls les professionnels de la construction mandatés par l’État irakien reconstruisent Mossoul. Or, pour que cela coûte moins cher, nous pensons qu’il faudrait intégrer les futurs usagers de ces équipements dans tout le processus. »

Plutôt que de reprendre le découpage proposé par le concours (une structure pour accueillir les sans-abri, puis trois autres pour les héberger plus durablement), les nantais ont donc imaginé un seul et même lieu où se déroulerait toute la construction.

« À l’endroit qui leur a été désigné pour planter leurs tentes, les habitants resteront pour édifier leurs habitats temporaires. Mais pour éviter un développement anarchique, il faut établir des périmètres d’extension en concertation avec les professionnels. »

Organisé autour d’espaces de vie commune, chaque îlot peut accueillir six familles qui pourront participer à la construction d’habitations d’un étage ou deux. Légère et économique, leur structure sera constituée de tasseaux de bois et de métal, les murs étant édifiés par l’entassement de sacs de graviers ramassés dans les ruines de la ville puis recouverts ensuite d’enduit.

Notice en anglais ici : Impulse Notice

loupe
Ensa-croix
Appuyez sur Entrée pour commencer votre recherche