Olivier Meystre, Images des microcosmes flottants

Publié le 15 mars 2018

Mardi 20 mars 2018 à 18h30, le lieu unique. Olivier Meystre est architecte, docteur ès sciences, spécialiste de la représentation. Après avoir travaillé à l’Atelier Bow-Wow (Japon) puis chez Herzog & de Meuron (Suisse), il a été directeur de studio, chargé de cours en théorie de l’architecture à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, chercheur invité au Tokyo Institute of Technology et mène actuellement une activité d’enseignement en parallèle à une pratique dans les domaines de l’architecture et de sa visualisation.

Olivier Meystre : Images des microcosmes flottants

Olivier Meystre propose une critique des outils de conception et de médiatisation utilisés par les principaux acteurs de l’architecture du Japon des vingt dernières années.

Olivier Meystre est architecte, docteur ès sciences, spécialiste de la représentation.
Après avoir travaillé à l’Atelier Bow-Wow (Japon) puis chez Herzog & de Meuron (Suisse), il a été directeur de studio, chargé de cours en théorie de l’architecture à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, chercheur invité au Tokyo Institute of Technology et mène actuellement une activité d’enseignement en parallèle à une pratique dans les domaines de l’architecture et de sa visualisation.

4e Rendez-vous : Olivier Meystre
Mardi 20 mars 2018
18h30, le lieu unique

Les Rendez-vous [compte] / Labo utile

Coproduits par la MRA (Maison Régionale de l’Architecture des Pays de Loire), l’ensa Nantes (école nationale supérieure d’architecture de Nantes) et le lieu unique (dans le cadre du « Labo utile »), les « Rendez-vous [compte] » sont l’occasion de débats et d’échanges entre l’ensemble des professionnels qui participent à l’acte de construire, les étudiants et, bien sûr, les amateurs d’architecture.

Les invités de cette dixième saison (architectes, géographes, écrivain, artistes…) explorent les mutations et les enjeux des architectures non métropolitaines. De l’utopie Morrissienne à Rural Studio, de nombreuses expérimentations se sont confrontées à la dimension productive (alimentation, emploi, production…), la dimension environnementale (biodiversité, ressources naturelles, recyclage,…), la dimension patrimoniale (l’art des jardins, le paysage…), la dimension péri-urbaine (architecture résidentielle, étalement urbain, transport,…) et les dimensions sociale et politique de ces architectures.

loupe
Ensa-croix
Appuyez sur Entrée pour commencer votre recherche