Actualités > Le Caballon de monsieur Plocq

Les "Nuits imaginaires" de Loirestua

Initié voilà plus de cinq ans par la communauté de communes Coeur d’Estuaire, Loirestua est un projet touristique et culturel faisant escale le long de la Loire, sur ses rives nord et sud, entre Nantes et Saint-Nazaire.
Lancées en 2013, Les Nuits Imaginaires sont un concept d’hébergement éphémère insolite et itinérant imaginé par Loirestua. Le principe : proposer une nuit extraordinaire, chaque année dans des lieux différents, à la découverte de l’estuaire, un milieu exceptionnel.
Révélant un territoire où la nature côtoie les richesses industrielles, parfois insoupçonnées, ces hébergements sont l'occasion de vivre à deux une expérience insolite dans une construction atypique, véritable trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur.

Architecture en représentation

Au cours de l'année universitaire 2015-2016, à la demande de Loirestua, des étudiants de l'ensa nantes ont enrichi l'offre des "nuits imaginaires" avec deux projets conçus au sein du studio de master "Architecture en représentation" (enseignants : Laurent Lescop, Bruno Suner et Jean-Marie Beslou).

Dès septembre, sept groupes se sont inspirés de la Loire et de ses berges, de l’estuaire ouvrant vers l’océan, des petits ports oubliés, des marais, des buissons d’ajoncs… pour sculpter une histoire de Loire, une histoire d’estuaire, de paysages et d’habitants. De ces histoires, redécouvertes lors d’investigations oniriques, sont nés, progressivement, des ambiances, des couleurs et des lumières, des matériaux et des usages et finalement un projet architectural : un abri insolite, un nid d’une nuit, une cabane itinérante, un belvédère sur la nuit, comme une promesse d’évasion parfois à la porte de chez soi.
Concrétisés, mesurés, pesés, métrés, évalués financièrement, techniquement, statiquement, ces projets ont fait l’objet de maquettes à petite puis à grande échelle, ont été approuvés et éprouvés lors de présentations, de la fin de l’été au coeur de l’hiver. Chacune d’elles, toujours surprenante, toujours innovante, offrant un formidable potentiel.

Á la fin janvier, deux des sept propositions se sont distinguées, sous le regard d’un jury d'élus et de techniciens de Loirestua et du Voyage à Nantes :  "Le Caballon de M. Plocq…" et "La Bienveilleuse".

La Bienveilleuse

La Bienveilleuse (Camille Aubourg, Cécile Dumont, Margaux Dervaux) est une sorte de lanterne magique en bois et polycarbonate, posée sur la lande, qui permet d'observer autour de soi, en toute discrétion, la vie diurne et nocturne. Construite  dans les prochains mois, elle ouvrira à l'été 2017, quelque part dans le marais de Lavau-sur-Loire. A la demande de Loirestua, aucun dessin ni plan n'en est pour l'instant diffusé, pour la garder mystérieuse et garantir l'effet de surprise.

Le Caballon de monsieur Plocq

Imaginé par Aurélie Poirrier, Vincent O’Connor et Igor-Vassili Pouchkarevtch-Dragoche, le Caballon de monsieur Plocq est un manière de vaisseau d’exploration, issu du mariage de l’aérostat et du navire. Fait de bois et de toile de bâche, long de 6,5 mètres, large de 3,3 mètres et haut de 3,8 mètres, il sera posé dès cet été sur un étang situé au Plessis Grimaud, sur les hauteurs de Saint-Viaud (rive sud). Sa construction a débuté fin mai, sur le chantier de "La cale 2 l’île", à Nantes, quai des Antilles, près du hangar 32. Le savoir-faire de l’association en matière de construction navale est sollicité à bon escient puisque le caballon devra flotter sur l’eau, avant de se poser à terre puis de prendre l’air.

En savoir plus sur :
les Nuits imaginaires
Loirestua
La Cale 2 l'ile